Comment bien acheter un bien immobilier en Espagne

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier pour une résidence principale ou une résidence secondaire en Espagne ?

Faire l'acquisition d'un bien immobilier en Espagne ne s'entreprend pas de manière anodine, que ce soit en France comme ailleurs. Il s'agit d'un véritable projet qui se doit d'être mûrement réfléchi car bien des aspects doivent être pris en compte avant de s'engager...

Même si l'acquisition d'un bien immobilier n'est plus à notre époque l'achat de toute une vie, acheter un logement ou une résidence secondaire, ou encore investir dans l'immobilier représentent souvent des projets parmi les plus importants de ceux d'une vie ; alors autant y prêter toute l'attention que cette idée mérite. Veillez à procéder étape par étape avec les conseils des bons spécialistes, ce sera assurément le meilleur moyen de réussir votre acquisition.

Voici 10 conseils pour bien acheter votre bien immobilier en Espagne !

1 - La préparation

Si vous souhaitez acheter, il faut vous dire que vous devez préparer au mieux votre acquisition et qu'un certain nombre de points peuvent être très importants. Pour certains d'entre eux, le fait d'avoir bien étudier la chose peut être une source d'économie non négligeable.

En fonction de vos décisions vous pouvez soit gagner, soit perdre du temps comme de l'argent, que ce soit sur le prix du bien immobilier, son financement, les frais annexes, les travaux éventuels à réaliser. 

Sachez qu'un achat immobilier se concrétise réellement une fois que l'on à vérifié tous les aspects liés à son acquisition et dans l'état qui vous convient.

Il faut quelques fois un peu de temps, mais il vaut mieux être fin prêt au moment de le prise de décision afin de ne pas voir “filer” le bien qui vous intéresse aux mains d'un autre acquéreur.

2 - Quel avenir ?

Lors d'un achat important il est en effet utile de se projeter dans l'avenir. Bien souvent un achat immobilier, impose la demande d'un prêt immobilier qui vous endette sur 10, 15 20, voir 25 ans.

Si vous l'envisagez c'est certainement que votre situation actuelle vous le permet ou vous y incite. Les bonnes question à vous poser sont les suivantes :

- Votre situation professionelle est-elle stable et durable ?
- Pouvez-vous espérez en plus une progression de vos revenus dans le temps ?
- Votre situation familiale doit-elle évoluer ? Comme par exemple devenir parent, se marier, départ de vos grands enfants du domicile, études secondaire de vos enfants, etc...
- Le bien immobilier que vous souhaitez acquérir, correspond-il aux évolutions prévues à moyen/long terme ou devrez vous en changer d'ici quelques années ?

3 - Trouver les bons conseils

Pour bien acheter, il faut notamment pouvoir se faire une idée précise du marché et pour cela rien ne vaut une bonne prospection de terrain.

L'idéal est  de rencontrer quelques agents immobiliers bien implantés, qui connaissent bien les lieux et qui pourront vous fournir toutes les informations sur les prix, les biens à la vente, la ville ou le quartier qui vous intéresse. Si vous prospectez à distance, vous devez avoir affaire à des agents immobiliers ayant pignon sur rue, qui ont déjà vendu plusieurs biens immobilier dans le pays ou les villes qui vous intéressent. Ceux-ci devront pouvoir répondre à l'ensemble de vos questions et surtout pouvoir vous faire parvenir rapidement l'ensemble des éléments qui vous intéresseront tels que des photos complémentaires, les caractéristiques détaillés, les documents spécifiques permettant de vous faire une idée précise sur l'état du bien et sa nature, avant d'envisager un déplacement pour visite.

Pour le cas de l'Espagne, votre interlocuteur devra :
- être à même de vous demander votre budget, quel type de bien recherchez-vous, pour quelle utilisation, avant de pouvoir vous conseiller utilement. 
- vous aider à trouver un hébergement sur place et vous conseiller sur le trajet et les moyens de transport.
- vous expliquer toutes les subtilités et avantages liés à une acquisition immobilière par un ressortissant étranger en Espagne.

4 - Organisez-vous

De la méthode dans vos recherches, vous permettra de bien cerner vos besoins et donc de trouver plus facilement ce qui vous correspond le mieux.
Commencez par faire une liste de vos impératifs :
- le nombre de pièces, 
- avec combles ou sans combles pour une maison (aménagés ou à aménager)
- de plain pied ou à étage,
- le confort voulu,
- le style (moderne ou ancien, pittoresque, typique, de caractère, sans avis particulier)
- la déco et le design (intérieur et/ou extérieur)
- la région, la ville, le quartier, 
- les transports,
- le budget voulu et celui que vous aurez la possibilité de dégager au maximum,
- etc...

Faites en sorte de bien exprimer votre souhait, afin d'éviter les pertes de temps. Si vous vous adressez à un agent immobilier, demandez-lui de vous présenter l'ensemble des biens de sa connaissance qui correspondent à vos souhaits en lui exprimant toutefois les points sur lesquels vous seriez prêt à transiger si il vous présentait une belle occasion, cela peut quelques fois faire gagner du temps à tous.

5 - Soyez franc

Si votre projet n'est qu'à l'état de rêve et n'est pas immédiatement réalisable ou sinon à très court terme, de grâce dites-le à votre interlocuteur professionnel afin qu'il évalue bien la situation et de ne pas lui faire perdre de temps. Nombreux sont ceux qui perçoivent les professionnels de l'immobilier comme des gens pas faciles à convaincre, mais c'est sans penser aux nombreux clients potentiels qui leur ont fait d'innombrables demandes restées sans lendemain et pour lesquels ceux-ci n'ont même pas eu la correction de rappeler l'agent immobilier.

Toute bonne relation commence par le respect de son interlocuteur, ce qui implique du savoir vivre, de la courtoisie et quelques fois de la diplomatie.

Sachez que même si votre demande ne se concrétise pas, pour une raison ou pour une autre, le fait d'avoir fait usage de courtoisie vous octroie de fait toute crédibilité pour le cas où vous auriez à renouveler votre demande ultérieurement. L'agent immobilier sera votre meilleur allié dans votre achat si vous vous entendez bien avec lui, ne perdez pas de vue que si il est vrai qu'il est commissionné par le vendeur, ce sera au final sur les fonds qui auront servi à l'achat, soit les vôtres.

6 - Faites des visites

Etant étranger et n'habitant pas l'Espagne, pour acquérir un bien,  quel qu'il soit vous aurez à faire des visites, tenez-vous le pour dès le début de vos recherches. En effet si votre projet est sérieux et qu'un bien vous intéresse, fatalement il vous faudra envisager un déplacement pour le visiter et pouvoir vérifier si il correspond bien à votre demande et à vos souhaits.

Dans le cadre d'une visite, pensez à évaluer les commodités par rapport aux transports, aux écoles si besoin est, les équipements, les commerces sont-ils présents  et à proximité ?

Dans l'appartement ou la maison, assurez-vous du bon fonctionnement des équipements (chaudière, installation électrique, plomberie, sanitaires...) et demandez à voir les diagnostics que le vendeur doit fournir, qui vous renseigneront sur un certain nombre d'éléments.

7 - Bien estimer les travaux à réaliser

Si il est vrai qu'un bien ancien avec travaux reste moins cher qu'un bien rénové ou neuf, il n'en reste pas moins vrai que vous pourrez peut-être réaliser une bonne affaire, à la condition d'avoir vérifié que les travaux à réaliser ne vous entraînent pas dans une dépense inconsidérée.

Dans ce cas vous pouvez en premier lieu demander à l'agent immobilier si il travaille déjà avec des entreprises sérieuses qui seraient à même de chiffrer correctement et d'exécuter consciencieusement les travaux d'aménagement ou de rénovation que vous souhaiteriez entreprendre.

Dans le cas contraire ou afin d'avoir un autre avis en cas de doute, vous pouvez venir accompagné d'un spécialiste du bâtiment ou d'un architecte.

8 - Faire une offre d'achat

Dans le cas où vous estimez que le prix du bien qui vous intéresse est trop élevé ou un peu plus cher que le prix du marché par rapport au quartier dans lequel il se situe ou aux prestations fournies, demandez à l'agent immobilier si le propriétaire est ouvert à la négociation (celui-ci le sait dans 90% des cas) et faites alors une offre d'achat.

Au final si le propriétaire l'accepte, vous vous engagez à acheter le bien, sauf si vous ne parvenez pas à obtenir votre financement.

Bien entendu vous devrez faire une offre qui soit cohérente avec le marché du secteur, dans le cas contraire vous risquez de voir le propriétaire s'offusquer et refuser de vous vendre son bien.

9 - Bien étudier votre solution de financement

Rares sont les acquéreurs qui peuvent acheter sans avoir recours à un crédit. Si tel est votre cas, pas de panique car il s'agit d'une demande plus que normale, effectuée très couramment auprès des établissements bancaires ou de crédit, par la majeure partie de ceux qui veulent devenir propriétaire. Vous devrez donc passer du temps à rechercher des solutions de financement adaptées à votre profil et à votre budget. Ne vous contentez pas d'aller voir que votre banquier, faites le tour des banques ou adressez-vous à un courtier qui se chargera de vous dénicher le meilleur financement.

Sinon, là encore n'hésitez pas à solliciter l'agent immobilier qui a l'habitude de travailler avec des courtiers et des chargés de compte professionnels. Ceux-ci peuvent proposer à leurs clients des formules de crédit à des taux étudiés. De plus lorsque vous souhaitez acheter à l'étranger, votre agent immobilier est le plus à même de savoir si il est préférable d'emprunter auprès d'une banque locale ou plutôt auprès d'une banque française.

10 - Le choix du notaire

Lorsque l'on achète à l'étranger, on ne peut pas passer par le notaire de famille avec qui on a l'habitude de traiter et on se laisse communément convaincre de passer par le notaire du vendeur. Là encore, le professionnalisme d'un agent immobilier habitué à la clientèle française pourra faire la différence.

Généralement les agences immobilières spécialisées dans la clientèle française ont recours à des notaires espagnols eux-même habitués à réaliser des transactions avec des ressortissants français ce qui permettra de monter le dossier plus facilement et de manière claire pour tous.

L'immobilier est un domaine souvent complexe et possédant un langage abscons, n'hésitez pas à vous entourer de professionnels confirmés qui sont à votre disposition pour mener à bien votre projet.